Comment s’occuper d’un olivier

L’olivier, domestiqué depuis plusieurs millénaires et cultivé principalement dans les régions de climat méditerranéen, est certainement l’un des arbres qui connaît le plus de succès actuellement. Cet arbre dont la durée de vie peut dépasser le millier d’années trouve sa place sur un balcon ou dans un jardin, il s’exporte également dans les climats plus froids, pouvant supporter jusqu’à -10 degrés. C’est le Symbole de la Provence, de la longévité et de la sérénité.

Voici quelques conseils qui vous aiderons à prendre soin de votre jolie plante ornementale.

L’arrosage de l’olivier :

C’est un arbre qui aime le soleil et supporte très bien la sécheresse, il convient donc de l’arroser régulièrement mais sans excès car l’excès d’eau et les eaux stagnantes dans le pot risquent de faire pourrir les racines des plantes en pot. Arroser une à deux fois par semaine en saison chaude et une fois tous les 15 jours quand les températures sont moins élevées en hiver, quand le dessus de la motte est sec, c’est le signe que votre olivier a besoin d’eau.

Les apports d’engrais :

Les oliviers s’accommodent bien de sol pauvre. Les engrais liquides apportés avec l’eau d’arrosage ou les engrais spécial plantes méditerranéennes sauront donc très bien répondre aux besoins de la plante. En période de croissance, faites un apport soit entre mai et juillet tous les 15 jours. Trois apports d’engrais pendant l’hiver, jusqu’à la belle saison seront suffisants.

Taille de l’olivier :

Le but étant d’éliminer les branches frêles, la taille de l’arbre s’effectue en mars, chaque année mais jamais en hiver, pendant ou avant une période de gel, car cela pourrait condamner votre olivier. Pour la taille, on commence alors par supprimer les branches qui ont poussé le long du tronc. On essaye d’aérer le cœur de l’arbuste, on supprime les branches mortes. Et on finit par lui redonner une forme. L’olivier préfère les tailles douces aux tailles sévères. Mais si vous devez réduire franchement la ramure, faites-le à l’automne s’il ne gèle pas ou peu dans votre région. Pendant les périodes de froid, vous devrez le protéger en le couvrant complètement, y compris le pot pour protéger les racines du jeune olivier.

Le rempotage de l’olivier :

Tous les 3 ans, en fin d’hiver, un mélange de terreau, de sable fin et de terre franche sera adapté pour votre terre. Vous pourrez faire un apport de matière organique lorsque vous le plantez ou lorsque vous le rempotez. Quant à la taille du pot, il faut assortir le diamètre du feuillage à celle du pot afin que les racines aient une bonne correspondance avec les feuilles. On peut sauter directement de 10 à 15 cm entre chaque rempotage tous les 3/4 ans. Ensuite on peut limiter son évolution par la taille de structure.

Dans les grandes villes, l’olivier en pot est la solution idéale quand on vit en appartement ou quand on ne dispose que d’un petit balcon. Devenus très recherchés et très tendance dans la capitale Parisienne vous avez tous les secrets pour en prendre soin maintenant, même chez vous.

Auteur de l’article : Jardinier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *