Les palmiers

Palmier de Californie

Palmier de Californie Palmier de Californie

Washingtonia robusta/filifera 

CARACTERISTIQUES GENERALES
  • Aptitudes à l'extérieur : Excellent sujet d'alignement (espacement 8 m) en avenues ou en parc. Impressionnant en groupes. A éviter pour les petits jardins.
  • Résistance au froid : les adultes dépassant une hauteur d'homme peuvent geler au-delà de -8 à -12 °C selon les cas (voir conditions d'hivernage).
  • Aptitudes en pot : possible les premières années, développement trop important au-delà. Prévoir des conteneurs de gros volumes.
  • Croissance : très rapide, dès le plus jeune âge, et tout au long de sa vie. Croissance en hauteur, en diamètre de la couronne et du tronc. Système racinaire puissant, asséchant le sol.
CONDITIONS PARTICULIERES DE CULTURE

Ne transplanter un palmier (en pot ou en terre) qu'en période chaude (entre mai et juin).

  • Sol : peu exigeant sur la qualité du sol, pourvu qu'il soit plutôt drainant, léger, sableux, même pauvre. Surveiller les excès d'eau en hiver. Apprécie les fertilisations.
  • Chaleur et ensoleillement : nécessaire en période de croissance, s'adapte aux étés tempérés mais vigueur amoindrie.
  • Engrais : apports superficiels d'humus et fertilisation régulière. Pulvériser au printemps et à l'automne de la bouillie bordelaise.
  • Eau, hygrométrie : besoins hydriques racinaires importants en période chaude. Arroser les sujets en bacs, et ceux de pleine terre seulement si le sol est trop drainant. Excès d'humidité néfastes en hiver (jaunissement du feuillage). Préfère les faibles hygrométries.
  • Hivernage : résiste à des froids vifs mais brefs et secs. lors d'hivers rudes et prolongés, un regroupement des feuilles sans trop serrer, une pose de voile d'hivernage (p17 ou p30), voire un épais mulch de feuilles au pied, isoler les pots (racines gélives). Le feuillage gelé se reconstitue rapidement si le cœur n'est pas mort.
  • Tailles, particularités : on peut laisser les palmes sèches s'accumuler sur le tronc, formant un jupon caractéristique ou les supprimer entre mai et juillet. Pour se décider, observer en priorité la fréquentation du lieu où pourraient tomber ces palmes aux pétioles dangereusement épineux. Dans tous les cas, on intervient sur un palmier qu'en période de chaleur.
  • Surfaçage : éliminer la couverture du sol, à la binette permet de gagner 3 à 5 °C en atmosphère calme et sans vent.
  • Sauver un palmier après le gel : attendre le printemps ou l'été pour couper les feuilles gelées et laisser 10 cm de pétiole. Si les feuilles n'ont pas gelé, pulvériser malgré tout sur le cœur, sitôt le gel passé (au printemps), un fongicide à base de sulfate de cuivre ou de bénomyl, 3 à 4 fois, à 1 ou 2 semaines d'intervalle.

Prix: 125.00€ - 950.00€