Les palmiers

Chamaerops humilis

Chamaerops humilis Chamaerops humilis Chamaerops humilis
CHAMAEROPS HUMILIS

 

CARACTERISTIQUES GENERALES

Aptitudes à l'extérieur : excellent sujet de grand bac.

En pleine terre, à isoler contre un mur ou dans un angle.

Résistance au froid : rustique jusqu'à 15 °C. Au-delà, brûlures sur feuilles, puis gel des parties aériennes.

Aptitudes en pot : très bonnes, ne pas oublier l'arrosage estival et une éventuelle protection hivernale.

Croissance : rapide en bonnes conditions, mais en diamètre plutôt qu'en hauteur (3 à 5 m maxi). Un tronc peut émettre plus de 20 feuilles par an.

CONDITIONS PARTICULIERES DE CULTURE

Chaleur et ensoleillement : nécessaire à un bon développement. Mais un emplacement ensoleillé et l'abri d'un mur réflecteur suffisent en général.

sol : indifférent pourvu qu'il soit bien drainé. Tolère très bien le calcaire, les sols superficiels, rocailleux, ingrats, pauvres.

Eau, hygrométrie : besoins très faibles, sensibilité au froid humide et aux atmosphères saturées en hygrométrie. Quelques arrosages estivaux en pot ou en région méditerranéenne permettent d'éviter un ralentissement de croissance.

Tailles, particularités : on peut laisser les touffes fournies telles quelles, sans tailler. On peut aussi mettre en valeur les plus belles tiges en supprimant à leur base les premières palmes, ou en éliminant certains rejets. Si elles sont encore vertes, laisser 10 à 20 cm de pétiole pour éviter toute infection du tronc et du bourgeon terminal. . Principalement on ne supprime que les feuilles sèches mais dans tous les cas, toute intervention sur un palmier doit se faire dès les premières chaleurs, entre mai et juillet

Sauver un palmier après le gel : attendre le printemps ou l'été pour couper les feuilles gelées et laisser 10 cm de pétiole. Si les feuilles n'ont pas gelé, pulvériser malgré tout sur le cœur, sitôt le gel passé (au printemps), un fongicide à base de sulfate de cuivre ou de bénomyl, 3 à 4 fois, à 1 ou 2 semaines d'intervalle. Mais les palmiers cespiteux comme le Chamaerops Humilis sont moins vulnérables, attendre 1 an ou 2 avant de le condamner.