Les oliviers

Oliviers millénaires - culture et plantation

Oliviers millénaires - culture et plantation Oliviers millénaires - culture et plantation Oliviers millénaires - culture et plantation

On estime l'âge d'un olivier non pas en mesurant sa taille mais en observant son tronc. Le jeune arbre a un tronc lisse et bien rond, son aîné est ridé, noueux, tourmenté. Avec l'âge le tronc ressemble de plus en plus à une souche.

  • Aptitudes à l'extérieur 

Très bonnes en région méditerranéenne. Ne craignent pas les tempêtes mais n'apprécient pas les couloirs d'air froid.

 

  • Résistance au froid 

Aux alentours de Digne, des oliviers sont repartis après des températures de -25°C en 1985. Ils ne pourraient mourir que si le sol était gelé en profondeur, inondé durablement, si l'on arrachait la souche ou si on le recouvrait de bitume ou de béton. Ces arbres ne sont pas réellement des végétaux frileux, mais leurs fruits sont très sensibles aux gels modérés (-8°C). La véritable ennemie des oliviers est l'asphyxie due à l'humidité stagnante, mais en cas de coup de froid à contre saison, il faudra emballer les arbres (les plus jeunes ou en pot) avec du voile d'hivernage.

  • Aptitudes en pot 

Très bonnes, ne pas oublier l'arrosage estival et une éventuelle protection hivernale (voile d'hivernage).

  

CONDITIONS PARTICULIERES DE CULTURE

  •  Plantation
Ne pas avoir peur de faire de grands trous . Ne pas faire un trou cubique réglementaire mais creuser en forme de bol. Ne pas inverser les couches de terre et décompacter les parois avant de remettre en place la terre originelle après l'avoir amendée de compost ou de fumier. En terrain plat et très argileux mais aussi en pleine pelouse, choisir une plantation en butte. Ne pas oublier de bien drainer le sol. Ne pas arroser la souche avec une canalisation, établir une limite de gazon au moins à 3 mètres du tronc.

 

  • Chaleur et ensoleillement 

L'arbre de lumière est bien entendu avide de soleil. Planté à l'ombre ou à mi-ombre il donnera peu de fruits et développera son feuillage en prenant un port colonnaire. Exposé en plein midi ou au sud-ouest, son port sera plus trapu. Il vaut mieux néanmoins réserver aux oliviers la position la plus ensoleillée du jardin. La proximité d'une roche ou d'un mur clair renforcera la quantité de lumière absorbée par le feuillage et asséchera le sol.

  • Engrais

Se contente de peu, mais apprécie une alimentation équilibrée. Il suffit donc d'éviter tous les excès, notamment les excès de fumure ou d'humidité pour obtenir des arbres sains et productifs. Amender la terre originelle d'engrais organiques, compost ou fumier. Les oliviers en pleine terre à des fins ornementales n'ont pas besoin de fertilisation particulière après les 4 années précédant la plantation. Un broyage sur place de l'herbe et des résidus de taille est suffisant pour conserver la fertilité du sol, sinon apporter un engrais spécial Olivier en mars et en juillet. Si l'arbre est souffreteux, décompacter le sol avec une fourche bêche tous les 20 cm autour, après une période de pluie et incorporer à l'arrosage du Séquestrène. Pulvériser de la bouillie bordelaise au printemps en été et à l'automne